Restauration d’une Malle

Un peu Histoire :007 (Small)

La Malle, le mot date du XIe siècle, est issu du francique malha (ou malaha) signifiant besace. La malle est composée d’un corps de malle (fût) fermant à l’aide d’un couvercle, généralement placé sur le dessus mais parfois à l’avant. La malle dispose d’une poignée de chaque côté (avec 3 poignées on appelle cela une malle valise et avec une poignée une valise). De tout temps l’homme a eu besoin de se déplacer en emportant ses affaires lors de ses voyages. À l’origine les malles sont bombées car le huchier (ouvrier d’un malletier) copiait tout simplement la forme bombée des coffres pour leur conférer une meilleure solidité.

Les techniques :

La malle est capitonnée avec un cuir, et tous les accessoires d’origine ont été enlevés minutieusement et replacés par la suite à leur place exacte. Les poignées ont été créées également en cuir. Elle peut servir dans une chambre pour y entreposer du linge, et aussi pour y ranger des bouteilles.

014 (Small)Restauration d’un paravent

Un peu d’histoire :

Mot apparu en 1599, de l’italien “paravanto” qui signifie “contre le vent”.

Un paravent, est un meuble composé de panneaux, appelés feuilles, qui sont orientables, panneaux en bois plein ou panneaux de tissu tendu encadrés d’un châssis de bois et réunis par des charnières. Il servait à se protéger contre les courants d’air, à isoler un espace pour l’intimité ou pour des entretiens d’affaires ou politiques, voire protéger des démons.

Les paravents apparaissent en Chine dans des familles nobles de la dynastie Zhou. Panneaux de bois uniques, ils deviennent pliables sous la dynastie Han. À l’origine, ce sont des meubles fixes sur un socle, composés de panneaux de bois massif peints, laqués et décorés, maintenus entre eux par des charnières métalliques. Ils ont plusieurs rôles : à l’intérieur d’une pièce respecter l’intimité et faire écran (signifie d’ailleurs « adorable bouclier »), les panneaux articulés en ligne brisée pouvant en plus arrêter les esprits censés se mouvoir qu’en ligne droite ; à l’entrée des demeures, préserver la chaleur.

Les techniques :

Les panneaux sont recouverts de tissus. Il est possible de mettre un tissus différent de chaque coté. Le tissu est tendu sur une toile forte recouverte d’une ouate pour le moelleux. Sur le pourtour de l’encadrement est collé un galon fin. Pas de clous tapissier car très souvent les châssis sont peu larges et fragiles. Une touche de décoration qui peut être mis en l’endroit ou bon nous semble.

 

Il peut y avoir d’autre belle réalisation.

Categories: Garniture